Donner davantage de pouvoir aux arrondissements pour plus de proximité et d’efficacité

Donner davantage de pouvoir aux arrondissements pour plus de proximité et d’efficacité

Dès ce début de mandat, nous réalisons une réforme importante pour Paris. C’est une nouvelle étape de la décentralisation, engagement de campagne d’Anne Hidalgo. En un an, encore une promesse tenue !

Nous avons un objectif : développer un service public de proximité toujours plus réactif et performant pour les Parisiens, répondant ainsi au mieux aux attentes du quotidien. Cette réforme était attendue.

Elle donne plus de pouvoirs aux Maires d’arrondissement dans des domaines tels la propreté, la végétalisation de l’espace public, la tranquillité publique, la sécurité, la prévention, ou encore la vie associative et la participation citoyenne.

Plus globalement, elle illustre aussi notre projet de « Ville du quart d’heure », c’est-à-dire une ville des proximités, où l’on trouve tout ce qui est nécessaire à moins de quinze minutes de chez soi.

Il s’agit là d’une réforme qui, tout en préservant l’unité de Paris, donne aux maires d’arrondissement la possibilité d’exercer une réelle autorité et de disposer d’une plus grande souplesse d’intervention.

Cette réforme va ainsi offrir aux habitants un service public municipal plus en adéquation avec leurs attentes et qui s’adaptera mieux aux spécificités de chaque quartier.

Les maires d’arrondissement et leurs équipes, véritable « pilotes » de l’action municipale dans leur arrondissement, pourront également s’appuyer sur des services de la Ville de Paris réorganisés à cet effet.

Cette réforme est une évolution majeure de l’organisation de notre ville. Elle contribuera à améliorer le quotidien des Parisiennes et des Parisiens en permettant plus de proximité et d’efficacité dans l’action municipale.

 

Rémi Féraud
Président du Groupe Paris en commun

 

Retrouvez-nous sur Twitter et Facebook @GroupePEC

Laisser un commentaire