Communication de la Maire – Conseil de Paris de novembre 2020

Communication de la Maire – Conseil de Paris de novembre 2020

Communication de la Maire sur le lancement d’un plan de soutien
« Paris Boost Emploi » en faveur de l’emploi des Parisiennes et des Parisiens

Paris est une métropole dynamique régulièrement citée parmi les trois premières villes les plus accueillantes au monde pour les entreprises. Cette performance est liée à la politique que nous avons menée au cours des dernières mandatures, une politique visant à créer un écosystème toujours plus propice à la création de valeur et à l’emploi.

La crise sanitaire provoquée par la Covid-19, et les épisodes de confinement bouleversent durablement l’activité de nos entreprises et l’emploi. Avant l’été, 56 % des salariés d’Ile-de-France ont été concernés par une demande d’activité partielle. La fréquentation touristique a baissé de plus de 16,5 millions de visiteurs depuis le début de l’année. Le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit en moyenne sur le troisième trimestre à 146.340, soit +14,1 % sur un an.

Les dispositifs de l’État jouent leur rôle d’amortisseur mais ne sont pas toujours suffisants. Aussi, en complément, la Région, la Ville de Paris et la Métropole du Grand Paris ont annoncé des plans d’aides spécifiques. La Ville de Paris a adopté en mai dernier un plan de relance économique de 200 millions d’euros.

Si les mesures exceptionnelles prises par la Ville pour combler les pertes de revenus ont permis d’atténuer les effets de la crise, les premières études et projections alertent néanmoins sur l’augmentation des besoins sociaux et la diversification des profils des Parisiens potentiellement bénéficiaires de nos aides et services sociaux (jeunes, artisans, créateurs et créatrices d’entreprises). Le nombre de personnes vulnérables augmente notablement depuis le début de la crise avec plus de 7 500 bénéficiaires supplémentaires de RSA (+ 12,3%) entre janvier et aout 2020, soit 68 838 foyers allocataires au mois d’aout 2020.

Le risque de délitement du tissu social est réel et appelle des réponses inédites.

 

Pour faire face à cette crise sans précédent, la Ville de Paris lance un plan de soutien à l’emploi et au développement économique, s’accompagnant d’un engagement financier d’un demi-milliard d’euros sur la mandature et qui sera déployé dès la fin de l’année avec l’ensemble des partenaires.

 

Les engagements du plan « Paris Boost Emploi » :

 

– Permettre à chaque Parisienne et chaque Parisien en recherche d’emploi de bénéficier d’une formation professionnelle           gratuite ;

– Proposer à 45 000 jeunes une expérience professionnalisante au sein de la Ville et de ses satellites (SEM, SPL, EP parisiens) ;

– Doubler le nombre de bénéficiaires des dispositifs d’insertion par l’activité économique ;

– Expérimenter de nouveaux « territoires zéro chômeur de longue durée » ;

– Mettre en place un observatoire de l’emploi et de l’économie parisienne pour analyser les  tendances et anticiper les mutations afin d’adapter les politiques publiques.

 

Il poursuit 6 objectifs prioritaires :

 

  • Développer les outils de formation pour accompagner les Parisiens vers les emplois de demain
  • Renforcer l’accompagnement des personnes les plus éloignées de l’emploi, notamment les jeunes
  • Accentuer le rôle d’employeur responsable et inclusif de la Ville de Paris
  • Développer les débouchés vers l’emploi durable pour amortir les effets de la crise
  • Soutenir l’activité économique pour stimuler la création d’emplois
  • Renforcer la gouvernance locale de la politique d’emploi

 

DEVELOPPER LA FORMATION

Situation de départ : 3.500 Parisiens formés chaque année grâce à des dispositifs de la Ville ; 15.000 lors de la précédente mandature

Objectif : 50.000 bénéficiaires : permettre aux demandeurs d’emploi qui le souhaitent de bénéficier d’une formation professionnalisante via nos différents dispositifs élaborés et financés dans le cadre d’un partenariat renforcé avec Pôle Emploi

Dispositifs et métiers : Paris code – Paris Fabrik –Services à la personne – Agriculture durable – Cours municipaux d’adultes

 

ACCOMPAGNER LES JEUNES

Situation de départ : 4.000 Parisiens éloignés de l’emploi accompagnés par la Ville grâce à 50 structures associatives

Objectif : zéro décrocheur = aucun jeune ne doit se retrouver sans étude ni formation, emploi ou accompagnement

Dispositifs : Appels à projets « Politique de la ville » et « Actions quartiers populaires » – Conventions pluriannuelles d’objectifs avec la Mission locale de Paris, l’Ensemble Paris Emploi Compétences (EPEC) et l’École de la 2ème Chance – Nouvelle stratégie d’inclusion numérique – Crèches à vocation d’insertion professionnelle (dites « crèches à VIP ») – Accompagnement des Indépendants ayant perdu leur activité, et des jeunes diplômés en difficulté d’emploi.

 

LA VILLE DE PARIS, EMPLOYEUR RESPONSABLE ET DYNAMIQUE

Situation de départ : 150 opérations de recrutement par an ; 2.500 postes offerts au recrutement collectif ; des dispositifs de recrutement dédiés : -aux personnes peu ou pas diplômées et aux demandeurs d’emploi en fin de droits (Sans concours, PACTE…), -aux travailleurs en situation de handicap ou en reconversion professionnelle, -aux jeunes en contrat d’apprentissage (600 recrutements en 2019 et 2020) et en contrat aidé (200 recrutements par an en Parcours emplois compétences) ; -aux jeunes demandeurs de stages (5.000 accueillis par an actuellement)

Objectifs et dispositifs : recruter 5.000 apprentis, avec une priorité donnée aux jeunes les moins qualifiés ; accueillir 40.000 stagiaires, notamment issus des quartiers Politique de la ville ; développer les partenariats avec les universités et les écoles de l’enseignement professionnel ; objectif extra-légal de 6 % d’apprentis et de stagiaires en situation de handicap ; création d’un dispositif de mentorat pour créer du lien entre les agents publics volontaires et les jeunes diplômés issus des classes sociales les moins favorisées afin de les accompagner dans leur préparation aux concours administratifs.

 

DEVELOPPER LES DEBOUCHES VERS L’EMPLOI DURABLE

Objectifs et dispositifs : accueillir de nouvelles expérimentations Territoires zéro chômeur de longue durée ; doubler le nombre de personnes en insertion par l’activité économique soit 5.000 supplémentaires ; étendre le dispositif « Premières heures » aux personnes réfugiées ; développer les « Points Paris Emploi », au nombre de 9 actuellement, fréquentés par 20.000 Parisiens en 2019.

 

SOUTENIR L’ACTIVITE ECONOMIQUE

Le plan parisien de relance à hauteur de 200 M€ propose aux acteurs économiques, associatifs, culturels, impactés par la crise sanitaire et les épisodes de confinement, diverses mesures de soutien à l’activité et à l’emploi : exonération de loyers et de redevances, aides directes…

À ce plan s’ajoutent des mesures particulières : dispositif  gratuit des terrasses éphémères prolongé jusqu’au 30 juin 2021 ; soutien supplémentaire des évènements et animations de fin d’année et des associations de commerçants ; plan de soutien aux acteurs du tourisme ; fonds de soutien pérenne pour faire face aux aléas conjoncturels ; mise en place de la Plateforme « Pousses.paris », espace de recherche et d’orientation et guichet unique de soutien aux entreprises.

En outre, un nouveau Plan d’Investissement de la Mandature sera lancé, ainsi qu’un nouvel acte du schéma parisien de la commande publique responsable.

 

RENFORCER LA GOUVERNANCE LOCALE DE LA POLITIQUE DE L’EMPLOI

Objectifs et dispositifs : une convention-cadre, pour mieux organiser le travail conjoint mené avec les chambres consulaires dans le soutien à l’économie et à l’emploi ; mise en place de comités stratégiques de soutien à l’emploi par filière ; création d’un nouveau lieu dédié aux entreprises et aux demandeurs d’emploi, qui accueillera un observatoire d’analyse du tissu économique parisien et de la situation de l’emploi, et qui sera piloté en lien avec l’APUR, Pôle Emploi, la CCI, la CMA, l’INSEE, l’APEC, la DIRECCE.

Laisser un commentaire