Communication sur Transformations Olympiques – Conseil de Paris de novembre 2020

Communication sur Transformations Olympiques – Conseil de Paris de novembre 2020

la stratégie « Paris + inclusive » en vue des Jeux de 2024

Lors des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, ce sont près de 350 000 visiteurs en situation de handicap que nous accueillerons à Paris. Les Jeux seront l’occasion de démontrer le savoir-faire parisien en matière d’organisation de grands évènements sportifs et, surtout, la capacité à mobiliser toutes les forces de la société parisienne pour une ville écologique, solidaire et engagée. À travers notre programme héritage« Transformations Olympiques », l’enjeu est de faire de cet évènement un projet commun au service des habitants, dont les bénéfices perdureront bien au-delà de 2024. La force des Jeux, de même que l’élan qu’ils procurent, constituent une opportunité extraordinaire pour faire de Paris une ville plus inclusive qui contribuera durablement à l’épanouissement des Parisiennes et Parisiens en situation de handicap ainsi que celui de toutes les personnes qui viennent travailler à Paris ou visiter la ville

C’est le sens de la stratégie « Paris + inclusive » qui fera des Jeux une échéance décisive pour faire de Paris une ville exemplaire et novatrice en matière d’accessibilité et de conception universelle. Ces Jeux pourront ainsi être le moteur du changement de nos représentations collectives sur le handicap et représenter le visage de Paris en 2024.

La stratégie, construite avec les partenaires et en associant au premier chef les personnes en situation de handicap, est bâtie autour de de trois ambitions fortes.

La première est de mettre les Jeux au service de la mise en accessibilité de Paris. 15 quartiers pilotes, situés autour des sites olympiques et paralympiques parisiens, de grandes gares et de places, permettront, d’ici 2024, à tous les publics d’accéder, sans empêchement dans les cheminements, à un ensemble complet de services de proximité accessibles universellement incluant: hôtels, commerces, écoles, services administratifs, culturels ou sportifs.

Les dispositifs en matière de mobilité prévus pour la tenue des Jeux, seront pérennisés pour constituer également un héritage positif pour les personnes à mobilité réduite. De même que nous souhaitons faciliter le renouvellement des taxis avec la conversion des véhicules propres utilisés pour les Jeux, nous travaillerons avec nos partenaires pour que la flotte de véhicules dédiés au transport des visiteurs en situation de handicap pendant l’événement trouve un débouché pour les transports quotidiens des Parisiennes et des Parisiens en situation de handicap. Le périphérique transformé pour les Jeux grâce au dispositif des Voies Olympiques permettra de dédier une voie aux déplacements vertueux, incluant le transport des personnes en situation de handicap. Les solutions de mobilités actives et d’utilisation des pistes cyclables déployées pour les Jeux seront accessibles et pérennisées.

La Ville s’est engagée en 2019 dans une stratégie d’innovation durable et inclusive pour favoriser la mise en œuvre du programme héritage des Jeux. Cela s’est traduit par un soutien à la création par Paris & Co de l’incubateur HUA (Handic’Up Access), dédié à l’innovation technique et sociale au service des personnes en situation de handicap et de leurs aidants. L’incubateur coopérera avec le Lab d’APF-France handicap et avec d’autres acteurs de l’innovation afin d’assurer un soutien complet aux démarches innovantes. Cette collaboration visera également la promotion des projets entrepreneuriaux portés par des personnes en situation de handicap.

Ce droit à l’autonomie est un des moteurs de l’héritage des Jeux. C’est pourquoi la deuxième ambition sera de permettre l’accès à la pratique sportive régulière dont nous savons qu’elle est un facteur de santé, de bien être, de confiance en soi et donc d’insertion et d’inclusion. C’est un droit dont toutes les Parisiennes et tous les Parisiens doivent bénéficier. Nous ferons de Paris une ville plus parasportive avec l’objectif de quadrupler le nombre de licenciés, qui est actuellement de 1 200. Nous avons, ainsi, déjà lancé le réseau des clubs paraccueillants qui permettra à l’ensemble des personnes en situation de handicap de pratiquer une activité sportive, de l’initiation jusqu’au haut-niveau en passant par le loisir. Il faudra s’appuyer sur les clubs sportifs pour créer et développer des sections parasports et les filières qui permettront un accompagnement des publics en situation de handicap.

De nouveaux espaces de pratique de proximité pour le parasport seront créés Des salles d’activité physiques adaptées (SAPAS) seront créées au sein d’établissements sociaux et médico-sociaux partenaires. Des équipements sportifs scolaires en dehors des temps scolaires seront mis à disposition afin d’offrir de nouveaux créneaux aux associations accueillant les personnes en situation de handicap. À travers Paris Excellence Parasport (PEPS) et le dispositif de La Relève, un accompagnement du parcours de tous les parathlètes souhaitant s’engager dans un projet parasportif d’excellence sera réalisé.

La dimension parasportive des Jeux Sportifs Scolaires sera renforcée pour permettre les rencontres entre les enfants des écoles et établissements sociaux et médico-sociaux afin que chacun découvre les différences entre les uns et des autres et soit en mesure de vivre collectivement l’expérience olympique et paralympique.

Autour des Jeux paralympiques, la ville développera une stratégie d’accueil de ces évènements avec, notamment, l’objectif de faire du Handisport Open Paris un évènement international majeur, et d’accueillir en 2023 les Championnats du Monde d’athlétisme handisport.

La troisième ambition sera de nous appuyer sur cette programmation évènementielle et sur les Jeux pour en faire des moteurs de la participation à la vie de la Cité de toutes les personnes en situation de handicap. À l’aide d’une programmation sur trois ans, l’Olympiade culturelle va générer des effets structurants sur la politique culturelle parisienne. Les personnes en situation de handicap font partie des publics les plus éloignés de l’offre et de la production culturelles.

Il faudra saisir l’opportunité qu’offrent les Jeux en matière d’emploi et d’engagement. Paris 2024 et avec d’autres partenaires, des formations et des parcours d’accès à l’emploi pour toutes les personnes en situation de handicap souhaitant profiter de cet élan. Environs 50 000 volontaires accompagneront l’organisation des Jeux. Ces Volontaires seront les Ambassadeurs de Paris en 2024. Nous lancerons en 2021 le projet « volontaires en situation de handicap » dont la démarche sera étendue, en lien avec Paris 2024, au programme des Volontaires des Jeux.

En vue d’assurer une expérience complète et de qualité pour tous, les Jeux Olympiques et Paralympiques devront être conçus universellement. C’est le sens du soutien à l’organisation des Jeux Paralympiques afin d’organiser la Ville et de la concevoir durablement comme une destination touristique bienveillante et accessible à toutes les personnes en situation de handicap. Cette expérience spectateurs et visiteurs deviendra au quotidien celles des Parisiennes et des Parisiens.

 

Laisser un commentaire